Comment fabrique-t-on le vin ?

Le vin français est réputé pour être inégalable dans les autres pays. Particulièrement soignée et minutieuse, la fabrication du vin comporte plusieurs étapes. Découvrez ci-dessous comment est fabriqué le vin en France.

Fermentation et macération

Lors de la fabrication du vin français, les vignerons écrasent les raisins dès leur arrivée à la cave. Cela permet d’obtenir toutes les saveurs de chaque raisin, assurant ainsi la qualité du vin. Une fois que tous les raisins ont été broyés, ils sont stockés dans les cuves de fermentation. Il s’agit d’une étape nécessaire pour la vinification du vin. La fermentation du vin sert à transformer le jus de raisin en alcool. Dans la vinification du vin, les raisins possèdent leurs propres sucres et levures naturels, ainsi que d’autres produits chimiques importants. Au cours du processus de fermentation, ils subissent une modification de leur équilibre chimique. Pendant tout le processus de fermentation, les producteurs doivent maintenir une température constante de 25 à 30 degrés. Le maintien de la température est primordial pour la vinification.

Comment fabrique-t-on le vin ?

L’étape suivante est la macération du vin. C’est dans cette étape que le vin prend sa couleur. La couleur de tous les vins provient des pelures de raisins et de leurs propres tanins naturels. La durée de la macération varie en fonction du type de vin produit. Certains vins français auront besoin de plus de temps alors que d’autres moins. Dans certains cas, ce processus peut durer plusieurs semaines.

La dernière étape de la vinification consiste à récupérer le vin dans la cuve, en extrayant le marc grâce à des pressoirs. Il s’agit là du pressurage.

La conservation du vin

Une fois que le vin est fabriqué, puis mis en bouteille, il est désormais disponible à la vente. Lorsque vous achetez une bouteille de vin, vous devez respecter quelques règles de bases pour la conserver.

L’idéal est de posséder une cave à vin. Si vous n’avez pas cette chance, voici quelques conseils pour conserver vos bouteilles de vin.

Les bouteilles de vin doivent être stockées dans un endroit frais, qui ne dépasse pas les 20 degrés. Idéalement, le vin doit être conservé entre 10 et 14 degrés. En revanche, garder votre vin au réfrigérateur ou au congélateur est une mauvaise idée. Cela risquerait d’abîmer le bouchon en liège et de laisser entrer de l’air dans la bouteille. Le vin ne doit pas geler pour ne pas se transformer en glace. Evitez également les variations de températures pour ne pas dénaturer le vin.

L’endroit dans lequel vous conservez vos bouteilles doit être obscur car le vin supporte mal la lumière. Lorsqu’il est trop exposé à la lumière, le vin se dégrade et vieillit prématurément. Votre lieu de stockage ne doit pas non plus être trop humide. Le taux d’hygrométrie ne doit pas dépasser 70% pour ne pas gâcher les arômes et la qualité du vin.

Un autre conseil : conservez vos bouteilles horizontalement pour limiter les risques de dessèchement du bouchon en liège. Ce point est important si vous prévoyez de faire vieillir votre vin pendant plusieurs années mais n’est pas essentiel si vous envisagez de le boire à court ou à moyen terme.

Enfin, éloignez vos bouteilles de vin de tous vos appareils électroménagers. Les vibrations provoquées par ces appareils dégradent le vin en modifiant ses propriétés chimiques.

Si vous suivez ces conseils, il est évident que la cuisine, la buanderie et le balcon sont à proscrire pour la conservation de votre vin.  Privilégiez plutôt un placard ou une caisse refermable dans votre salon.

comment est fabriqué le vin