Vins originaux et secrets de vinification

Qu’est-ce que la vinification ?

La vinification consiste dans la transformation du moût du raisin (jus de raisin non fermenté) en un type très précis de vin original avec des caractéristiques organoleptiques uniques (goût, flaveur et odeur) bien précis : vin sec, vin tannique, vin fruité, vin doux, etc.

La vinification arrive après le pressurage dans le cas des vins blancs ou après le foulage dans le cas des vins rouges. Après la vinification, survient une étape optionnelle qu’on appelle élevage du vin. Il existe des nombreux types de vinification et ils diffèrent selon le nombre d’opérations et leur ordre d’utilisation.

Vin original et les étapes de la vinification

La vinification se divise en deux phases : opérations pré-fermentaires et opérations fermentaires. Chacune de ses étapes se subdivisent en d’autres bien distinctes. Nous parlerons ici uniquement des opérations pré-fermentaires.

Vin original et les opérations pré-fermentaires

Après la vendange, les grains du raisin sont séparés de la rafle1 par un processus nommé éraflage. La rafle peut transmettre aux vins des arômes herbacés indésirables, d’où le besoin de les séparer.

La phase suivante est appelée foulage et est totalement facultative. Lors de cette phase, le raisin placé dans des cuves en bois est d’abord écrasé avec les mains puis avec les pieds afin d’extraire le jus qui s’écoulera dans les barriques de fermentation.

La dernière étape est le pressurage des baies, qui est celle qui permet d’extraire le jus des raisins afin d’obtenir le moût ou le vin original nouveau issu de la fermentation et encore imprégné dans le marc du raisin.

Les différentes phases de la vinification sont très semblables d’un producteur à l’autre mais ne sont jamais identiques, car chaque vigneron peut développer des techniques personnelles qui feront la différence entre un vin original et un autre.