Tout savoir sur l'élevage du vin

Réalisé dans un fût en chêne, en barrique ou encore dans une cuve en béton, l’élevage du vin peut être différent selon les pratiques des vignerons. Même si les Gaulois se contentaient d’un tonneau pour élever leur vin, il est tout à fait possible d’élever du vin dans d’autres types de contenants et de matériaux, comme le béton, le ciment ou encore l’inox.

Qu’est-ce que l’élevage du vin ?

Avant de pouvoir consommer un vin, l’étape la plus importante est son élevage. Cette période se situe entre la fermentation alcoolique et la mise en bouteille d’un vin.

Cette étape a pour but de purifier le vin de tout ce qui est impuretés (par soutirage), mais aussi de faire évoluer ses arômes ainsi que de compléter sa structure en ajoutant des corps externes, sans oublier de préparer les assemblages finaux pour le rendre parfait au moment de la mise en bouteille.

La cuve à vin : pour un élevage de courte durée

L’utilisation d’une cuve pour l’élevage du vin est privilégiée pour les courtes durées, contrairement aux barriques. En effet, pour un élevage de vins nouveaux en cuve, 1 à 2 mois sont amplement suffisants, comme pour le Beaujolais. Ces 2 mois d’élevage suffiront pour former la lie du vin.

Économique, l’élevage en cuve permet de produire de vins accessibles vendus à des prix abordables, tout en conservant leur fruité. L’élevage en cuve apporte d’autres avantages : le coût d’entretien est réduit, la cuve est aussi plus hygiénique et conserve les arômes des jeunes vins.

L’élevage du vin peut être pratiqué dans différents types de cuves. Les cuves de vinification en béton possèdent une excellente inertie thermique et bénéficient de la microporosité du matériau. Pour les cuves en acier émaillé, celles-ci restent utilisées pour leur neutralité chimique. Pour les cuves en fibre de verre, ces dernières peuvent donner un faux goût au vin pourtant, mais restent utilisées de par leur coût réduit.

La barrique : pour un élevage long, voire très long

Pour des vins de grande prestance destinés à être élevés sur de longues durées, l’élevage en barrique est très efficace, surtout pour les vins aux arômes boisés.

Les avantages des barriques sont nombreux, comme l’élimination plus facile du gaz carbonique ou encore l’oxydation légère du vin permettant ainsi le développement de nouveaux arômes.

Mais les inconvénients de ce type d’élevage sont tout aussi pesants, notamment pour le coût de revient : celui-ci est très élevé du fait du coût des barriques et de la main-d’œuvre pour leur entretien. On peut aussi noter l’évaporation du vin à hauteur de 3 % qui représente une perte pour le vigneron. Le risque de maladies dues aux levures et bactériennes est aussi plus élevé avec ce type de contenant.

Concernant la durée d’élevage, elle peut aller de 12 à 14 mois selon les spécificités du millésime. Cette durée peut atteindre jusqu’à 6 ans pour les grandes réserves d’Espagne.