Les étapes de la réalisation d’un vin

La récolte

Pour une saveur parfaite, les raisins sont cueillis à maturité optimale. L’une des décisions majeures est donc la date des vendanges. Il ne faut pas oublier que la saveur et le style de vin dépendent en grande partie du degré de maturité du fruit. Les vendanges ne doivent pas commencer à n’importe quel moment. Pour être certain de cueillir les raisins au bon moment, des tests et dégustations de fruits de chaque bloc sont réalisés.

Dans beaucoup de cas, les fruits sont récoltés par des machines. Ainsi, ils arrivent à la cave rapidement et dans les meilleures conditions de respect du fruit.

Les étapes de la réalisation d’un vin

Écraser et presser

Bien entendu, les fruits cueillis doivent être traités soigneusement. Un égrappoir permet d’égrapper le fruit et donc, de le détacher de la grappe. L’étape suivante variera en fonction du type fruit.

Pour les cépages blancs, les raisins sont pressés délicatement avec un pressoir à airbags. Ce procédé permet de séparer le jus des pellicules et des pépins. Par la suite, le jus obtenu est fermenté avec de la levure de culture dans des cuves réfrigérées, et ce, à des températures fraîches. La durée de la fermentation est de 2 à 3 semaines.

À la différence des raisins blancs, les raisins rouges sont pompés directement dans la cuve pour fermenter sur leur peau. Sachez que la grande partie de la saveur, des tanins et de la couleur se trouve dans la peau !

Une fermentation de 7 à 10 jours reste indispensable. Pour en extraire le maximum de couleur et de saveur, la cuve est régulièrement mélangée pendant la fermentation.

Maturation

On recourt à différentes méthodes selon les variétés. Le temps de maturation est en fonction du style du vin. La majorité de nos vins blancs sont embouteillés jeunes et frais peu après le millésime. Par exemple, pour le Chardonnay, on favorise un élevage en barrique de chêne. Autre exemple : le Taminga est quant à lui plutôt élevé en cuves inox, où le temps améliore son goût et sa complexité.  On trouve aussi des vins élevés dans des cuves en béton, une cuve reconnue pour développer l’arôme du fruit et sa fraîcheur grâce à la micro-oxygénation naturelle du matériau.

Mise en bouteille : là où tout s’enchaîne

La mise en bouteille est la dernière étape de l’élevage du vin. Les vins rouges et blancs sont mis en bouteille sous bouchon à vis afin de préserver leur qualité.

Appréciez : le meilleur, bien sûr !

Il ne reste plus qu’à déguster le vin ! Dans certains endroits, il est tout à fait possible de déguster le vin à la porte même de la cave. Et que diriez-vous de déguster un ou deux verres lors d’un déjeuner dans le restaurant d’un domaine ? Bref, c’est à vous de voir, le tout avec modération !