Accords mets-vins : quels sont les grands principes ?

Le mariage réussi entre mets et vins repose sur une règle simple, de manière à créer une harmonie parfaite. En d’autres termes, il faut veiller au respect de l’échelle d’intensité, pour parvenir à une bonne association.

Accorder mets et vin : les règles de base

Vous allez recevoir des invités ce soir et souhaitez les rendre agréablement surpris avec de bons plats avec du vin bien sélectionné ?
En mariant un plat et un vin, vous vous attendez à coup sûr à une harmonie réussie.  Elle est généralement née d’un équilibre.

Pour ce faire, vous devez commencer par jouer sur les intensités. Les règles veulent, en effet, que le plat ne soit pas écrasant vis-à-vis du vin et vice-versa. Aucun des éléments ne doit pas ainsi se faire trop remarquer pour constituer une bonne harmonie.

Pour savoir comment accorder mets et vin, rien ne vous empêche de faire quelques recherches en ligne.

Accords mets-vins : quels sont les grands principes ?

Conseils pour associer un plat avec un vin

Quoi de mieux que de se contenter des produits d’une même région ? Une telle initiative facilite la tâche. D’ailleurs, il est tout à fait possible de jouer sur les plats et les vins provenant d’un même endroit pour créer une association satisfaisante. Il est, à titre d’exemple, possible de marier cassoulet et Corbière ou encore Minervois. Le mariage entre le fromage de chèvre Valençays et le Touraine blanc ou rouge peut également être voué à la réussite. La gardiane, quant à elle, ira de pair avec un Lirac ou un Costières, etc.

Le choix du vin est donc loin d’être limité. Il varie généralement selon les plats. Spécialement pour les crudités, vous êtes libre de choisir entre le vin blanc d’Alsace, le vin rouge, le vin pétillant et rosé de la Vallée de La Loire et tant d’autres. Tandis que les plats à base des coquillages requièrent le vin blanc sec du Rhône, le vin blanc de Corse, le vin blanc pétillant de Bordeaux, etc.