6 bienfaits du vin sur la santé

Consommé en trop grande quantité, le vin peut devenir dangereux pour la santé, notamment pour le foie. Le vin, boisson alcoolisée, est donc à consommer modérément. Lorsque qu’il est dégusté à petites doses, le vin peut présenter des effets positifs pour la santé.  Lisez cet article pour connaitre les vertus insoupçonnées du vin.

6 bienfaits du vin sur la santé

Rappelons qu’il est déconseillé de boire plus d’un verre de vin par jour

Le vin contient des antioxydants

Pour être en bonne santé, il est important d’adopter un mode de vie sain et une alimentation équilibrée. Faire le plein d’antioxydants, permettrait également de mieux vivre. Les antioxydants sont des molécules qui luttent contre les radicaux libres. Ces substances nocives sont générées inévitablement dans le corps, par le simple fait de respirer. Les radicaux libres favorisent l’apparition des maladies graves telles que les cancers.

Pour limiter la présence des radicaux libres, il est conseillé de suivre une alimentation riche en antioxydants, reconnus pour lutter contre l’oxydation des cellules. Le vin contient des antioxydants puissants. Dans cette mesure, le vin aiderait donc à nous protéger des bactéries et à détruire les cellules cancéreuses.

Il renforce le système immunitaire

Selon des chercheurs de l’Université de Riverside, le vin renforcerait favorablement notre système immunitaire. Une consommation modérée de vin éloignerait les infections et les bactéries de notre corps. Ces chercheurs ont réussi à démontrer que le resvératrol, antioxydant, présent dans le vin, stimule un gène important dans la réponse immunitaire de notre système.

Il augmente la densité osseuse

En vieillissant, nos os deviennent plus fragiles. Selon des études britanniques, vous pouvez augmenter votre apport en calcium en buvant du lait ou vous en buvant, de temps à autre, un verre de vin.

Le vin rouge a une teneur élevée en silicium, ce qui est excellent pour la densité minérale de votre os. Il augmente la densité et réduit les risques d’ostéoporose, maladie osseuse causant des fractures régulières.

Il réduit le risque d’accident vasculaire cérébral (AVC) et de maladies cardiaques

Une consommation limitée de vin, peut prévenir la coagulation du sang. Le vin agit comme un anticoagulant naturel et diminue les risques de maladies cardiovasculaires et d’AVC, produit lorsque le sang coagule et ne circule plus jusqu’au cerveau. Le vin contient du polyphénol, molécule organique montrant un intérêt dans la lutte contre les maladies cardiovasculaires. Pour que le polyphénol agisse favorablement, il n’est pas nécessaire de laisser vieillir vos bouteilles trop longtemps dans votre cave à vin.

Cependant, il est impératif de rester raisonnable car à l’inverse, boire du vin en trop grande quantité augmente considérablement les risques d’AVC.

Il peut réduire le cholestérol

Avec modération, le vin contribuerait à équilibrer le taux de cholestérol. Selon une étude publiée en 2005, l’éthanol et le polyphénol révélés dans le vin auraient un impact positif sur le taux de cholestérol.

Il peut limiter le risque de diabète de type II

Le diabète de type II est répandu chez les adultes qui souffrent d’un manque d’insuline, hormone produite dans le pancréas. Il a été prouvé que le resvératrol contenu dans le vin améliore la sensibilité à l’insuline et minimiserait donc les risques de diabète.

Vous l’aurez donc compris, le vin consommé raisonnablement possède plusieurs vertus pour la santé.